P. Marie-Antoine, missionnaire capucin (1825-1907) Un pionnier de la nouvelle évangélisation

Par Jean-Marcel Rossini et Jacqueline Baylé
Préface d’Éric Bidot, provincial des Capucins de France

Souvenez-vous, octobre 2012, le 11, Benoit XVI ouvrait solennellement par une messe célébrée sur la place Saint Pierre, l’Année de la Foi, que le Pape François clôturera l’année suivante, comme il lui reviendra aussi d’écrire l’Exhortation apostolique qui conclut en général les travaux du Synode des évêques. Cette année-là, il s’agissait du Synode sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne, et l’exhortation papale, c’est Evangelii gaudium, « la joie de l’Évangile ».
Les travaux synodaux pour « la nouvelle évangélisation », un terme et un thème qui sont très présents dans son homélie du 11 octobre, sont remis à Benoît XVI quelques jours plus tard, le 27 octobre sous la forme de 58 propositions. Y sont précisés la nature de la nouvelle évangélisation, son contexte, les réponses qu’elle apporte, et qui elle concerne.

L’intégrale des 58 propositions du Synode têtes des chapitres

Ce sont ces 58 propositions, qu’on trouvera dans leur intégralité, qui forment les têtes des chapitres de ce livre. Elles sont commentées avant l’heure ou illustrées par le P. Marie-Antoine, sa vie, ses cinquante ans de missions, ses écrits, qui constituent comme des clefs d’application concrètes des préconisations du Synode. La confrontation, à un siècle et demi d’intervalle, se révèle étonnante. Étonnante, quelque chose comme l’âme de l’Église et de la foi qui se découvre au fil des pages, toujours vivante, obstinée, quels que soient, sans rien perdre de leur importance, les humeurs des hommes, leurs modes, leurs vicissitudes, leurs évolutions, leurs progrès.

Les auteurs :
- Le F. Jean-Marcel Rossini est chapelain au Sanctuaire de Lourdes, où il a fondé en 2017, avec quatre de ses frères, le couvent capucin dont a toujours rêvé le missionnaire, « ce rêve ne se réalisant pas de son vivant à cause des expulsions des religieux en 1880 ». Il est l’auteur de « l’Apôtre de Lourdes Père Marie-Antoine » qui vient de paraître aux Éditions du Pech, et il prépare une « Vie du P. Marie-Antoine ».
- Jacqueline Baylé est présidente de l’Association pour la Mémoire du P. Marie-Antoine (APMA) ainsi que des Éditions du Pech, et l’auteur du livre biographique, le « Saint de Toulouse s’en est allé », aux Éditions du Carmel.
- Le F. Éric Bidot, auteur de la préface, ministre provincial des Capucins de France, est très attentif à la progression à Rome du procès pour la béatification du P. Marie-Antoine, en phase terminale.

Editions du Pech
En souscription jusqu’au 31 janvier au prix de 20 €, frais de port compris.
Prix public de 25 €, à partir du 1er février 2019.
En vente dans les librairies et par correspondance à l’APMA (5 € de port pour 1 ex. et plus) à son prix public de 25 €
712 pages.

Contact : APMA
Association du Père Marie-Antoine, le Saint de Toulouse
25 rue de la Concorde - 31000 Toulouse
Tél. 05 61 62 65 81
E.mail : apma1@orange.fr

Soutenir par un don